296649_10150298126440954_11784025953_8040630_1186722450_n[1]On s'accorde bien souvent une place qui n'est pas la notre. On pense exister parce que l'autre existe, on pense être là parce qu'on le doit..Un matin, on se lève, et l'on comprend, sans raison particulière, que nous sommes une personne à part entière, et que nous existons pour nous même, et que nous devons suivre le chemin que nous avons choisi.

les espoirs, les rêves que l'on s'avouent viennent avant tout de notre propre coeur, et ils ne doivent pas etre le fruit des choix de nos pairs. On pense à tort que sans les autres, nous devenons ou restons poussières.. pourquoi être là si on ne me regarde pas?? pourquoi continuer si je ne peux être aimé?  On oublie de se regarder dans la glace, on oublie de s'assoeir et de voir que le temps passe...

C'est drôle, il me semble, il y a un an, que j'ai déjà ecris cela.. Une autre vie s'est pourtant déroulée depuis..une autre mais toujours la mienne... Un an de conflit interieur et d'amour brut...le vrai..fait de sacrifices, de bonté, d'acharnements, de precipices.. Un soulagement se fait, nous savons répondre à nos comment et pourquoi.. on se croise, on se mire dans les yeux de la personne choisie... et puis là aussi, on s'oublie... On croit être parce qu'il est, on croit penser juste parce que c'est lui qui le dit...et on oublie de dire "mais qui je suis?".

Son coeur bat dans le mien, il n'y a pas d'autres evidences aujourd'hui. Mais de nouveau, je sens le mien battre sans le sien...et ca fait un bien....

Etre femme, c'est pouvoir crier que seule, on peut y arriver...et je peux y arriver, vous pouvez y arriver...on peut toutes y arriver...

(c'etait un cri du coeur...)