8 eme roman de ce maître du polar francais. Il nous livre ici les profondeurs de l'abysse humaine, la noirceur de l'Homme, le diagnostic final du manque de civilisation...

7172147_6122225_la_foret_des_manes_1_

Synopsis : Jeanne korowa, magistrate, tente de retrouver seule un meurtrier sanguinaire, canibale, faisant terreur sur Paris..Elle va silloner l'Argentine, le monde tropical pour trouver la paix dans son propre corps mais surtout au sein de sa ville. Armée  que de ses propres experiences, de son rang, elle va aller au bout d'elle même, au bout de la demeusure. Durant son parcours, elle n'aura fait qu'une erreur.Elle cherchait le tueur dans la forêt. C'etait la forêt qui était dans le tueur. Comme l'enfant saucage au fond de l'homme...

Mon avis : Grange signe encore ses idées noires dans sa plus belle plume. On retrouve sa signature dans la trame de l'histoire..Des scenarios toujours nouveaux s'inserent encore et encore au fur et à mesure de l'histoire. Celle ci prend une proportion parfois difficile à suivre. Il m'est arrivé bien souvent de refermer le livre, de fermer les yeux,  et de me rememorer les details qui m'ont fait arriver jusqu'à cette page momentanément fermée..et me demander pourquoi?? et que puis je decouvrir, comprendre avant le personnage principal?? Refouiller les chapitres du livre, et reprendre le fil là où on l'avait arreté..Oui, nous sommes bien entrain de lire du J.C.Grangé et  ce sont des purs moments de delices,d'angoisses, d'adrenaline,  où il nous semble impossible de controler la tournure du papier blanc...D'ailleurs, je m'apprete à commencer Miserere..avant dernier livre de notre romancier.

A ne pas manquer!!