On dit que si nous commencons à mentir, on ne s'est plus s'arreter..En 15 jours, deux livres à qui j'ai emporté leurs âmes portent l'intitulé 'voleur'..Je vous avez averti, et vous en avez la preuve...Mais comment ne pas enlever l'esprit de Marc Levy..???

genere_miniature_1_

Synopsis :  "Et si l'enfant que vous étiez rencontrait l'adulte que vous êtes devenu.... "

En d'autres termes : Il prenait l'ombre de celle qui chevauchait la sienne.Il pouvait entendre le souffle de son coeur, les mots de sa tête. Il en a eu peur, il s'en ai servi..Pour le bien, pour aimer sa vie..Il a trouvé un sens à celle ci. A éclairé l'ebene des chemins qu'il ne connaissait pas et qui s'ouvrirait fatalement à lui.. Et l'ombre de lui même lui a souri...

Des passages : "C'est exactement cela , poursuivit l'ombre comme si elle avit lu dans mes pensées. Trouve pour chacun de ceux dont tu derobes l'ombre cette petite lumière qui eclairera leur vie, un morceau de leur mémoire cachée, c'est tout ce que nous te demandons."

"J'aime les rides qui se sont formées autour de sa bouche, et de ses yeux. Je sais qu'elle les deteste ; moi, elles me rassurent. C'est notre vie à tous les deux que je lis sur son visage. Ce n'est peut être pas mon enfance qui me manquait depuis mon retour ici,  mais ma mère, nos moments complices, nos samedis apres midi au supermarché, les repas que nous partagions le soir, parfois, dans le plus grand silence mais si proches l'un de l'autre, les nuits où elle venait me rejoindre dans ma chambre, s'allongeant à coté de moi, et glissait la main dans mes cheveux. Les années ne passent qu'en apparence. Les moments les plus simples sont ancrées en nous à jamais."

Je crois que c'est le plus doux et le plus fantastique de ses histoires fantastiques . En refermant la dernière page, j'ai regardé devant moi, le bouquin serré contre ma poitrine..un "olala" s'est expiré. Il n'y avait pas de soleil pour que je puisse voir mon ombre..Si tel avait été le cas, je crois qu'elle m'aurait dit qu'elle aurait aimé connaitre des ombres comme celles que j'avais emprunté le temps que je les lisais..